Syndicat CFE-CGC | Métallurgie Lorraine

mardi 23 mai 2017
Dernières nouvelles
Accueil >> A PROPOS >> Nos engagements

Nos engagements

L’encadrement

CFE-CGC-logoLe pluralisme des catégories de salariés est un gage du refus de l’uniformisation des hommes et des valeurs dans l’entreprise.

Ce pluralisme syndical est en conséquence le garant de votre liberté de choix.

Engagement pour la liberté, refus de l’uniformisation voilà pourquoi un syndicalisme propre à l’encadrement.

Répondant d’ailleurs au voeu de l’encadrement, la Confédération Française de l’Encadrement CGC n’a aucune attache avec des formations à tendance politique, confessionnelle ou raciale. Elle est indépendante et se veut de nature strictement syndicale. Elle n’est et ne sera jamais assujettie à un parti politique.

La Confédération a pour objectif la défense des intérêts matériels et moraux de l’encadrement mais aussi de promouvoir ses aspirations. Bien loin de s’en tenir à des préoccupations catégorielles, la Confédération se veut au service de l’intérêt général. Spécifique, mais solidaire…

Un syndicat pour quoi faire ?

CFE-CGC-logoAvez-vous idée de ce que serait votre statut social hors la présence du syndicalisme ? Vous êtes-vous posé la question de savoir qui a mis en place les systèmes de retraites cadres et non-cadres (AGIRC et ARRCO) ? L’Association pour l’emploi des cadres (APEC) ? Le régime d’assurance-chômage (UNEDIC-ASSEDIC) ? Qui a obtenu l’abattement de 20 % de l’impôt sur les revenus ? Ce sont les partenaires sociaux.

D’un côté, le patronat, de l’autre, les cinq organisations syndicales (CFE-CGC, CFDT, CGT-FO, CFTC et CGT) aptes à représenter et à défendre les salariés.

Le syndicalisme, c’est également les conventions collectives, les accords dans les entreprises, la Sécurité sociale, les prud’hommes… Le progrès s’accélère de manière prodigieuse. Tout bouge, tout change, très vite. En accélérant les mutations industrielles, le progrès scientifique et technologique bouleverse notre civilisation. Face à ce constat, les responsables de la CFE-CGC se sont fixés comme objectif d’impulser un nouvel élan au syndicalisme d’encadrement pour relever les nouveaux défis.

La CFE-CGC développe ses propositions pour :

  • défendre la place, les intérêts et l’avenir des salariés qui partagent nos principes et nos valeurs ;
  • dégager une nouvelle identité et promouvoir une nouvelle capacité d’expression collective pour l’encadrement ;
  • participer comme interlocuteur incontournable à l’élaboration des solutions qui permettront d’adapter la France aux inévitables mutations qui l’attendent encore ;
  • jeter les bases d’un nouveau contrat social qui s’impose dans notre pays ;
  • être une force d’équilibre indispensable dans toute démocratie face à tous les pouvoirs.

Les 7 engagements de la CFE-CGC

CFE-CGC-logoNotre premier engagement :

« Promouvoir les intérêts des salariés face aux logiques purement financières, en favorisant l’emploi et le développement de nos entreprises et des services »

Notre deuxième engagement :

« Porter l’innovation sociale pour faire converger les droits des salariés et leurs attentes nouvelles »

Notre troisième engagement :

« Assurer l’assistance juridique personnelle des adhérents dans le cadre professionnel »

Notre quatrième engagement :

« Favoriser l’insertion des jeunes, porteurs de compétences nouvelles »

Notre cinquième engagement :

« Agir pour que la réduction du temps de travail bénéficie à tous, y compris aux cadres »

Notre sixième engagement :

« Défendre des retraites garanties pour tous grâce à un mode de financement élargi »

Notre septième engagement :

« Permettre à tous ceux qui la rejoignent de peser sur des choix sociaux de plus en plus européens »

Les orientations de la CFE-CGC


La CFE-CGC Métallurgie Lorraine intervient dans…

la politique salariale

Le syndicat CFE-CGC Métallurgie Lorraine défend l’intérêt des salariés de la branche en matière de politique salariale, que ce soit au niveau régionnal pour la convention des Ingénieurs et Cadres ou territorialement pour les non cadres.

Le syndicat est amené, dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire à revoir les salaires minima des différents niveaux de classifications de la branche au niveau départemental (Moselle et Meurthe-et-Moselle). Il est un soutien sans faille pour les délégués dans les entreprises sur les questions de politique salariale, notamment au travers de son expertise dans l’ensemble des secteurs d’activité qui composent la branche.

Rejoindre le syndicat de la CFE-CGC Métallurgie Lorraine, c’est accéder à une structure organisée connaissant bien les différents secteurs d’activités et leur contexte, ce qui permet aux délégués d’être plus aguerris lors des négociations d’entreprises.

les négociations dans la branche Métallurgie Lorraine – l’emploi

La convention collective nationale des Ingénieurs et Cadres et les conventions collectives territoriales pour les Agents de Maîtrise et Techniciens constituent les garanties sociales de base des salariés dans cette branche. Elles sont complétées par les accords nationaux, socle indispensable à toute négociation d’entreprise. La CFE-CGC Métallurgie Lorraine s’attache plus que jamais à défendre les emplois dans la Métallurgie en Lorraine.  La Métallurgie CFE-CGC Lorraine est attachée à négocier des outils de régulation : gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, formation tout au long de la vie, reconversions d’activité, salaires, égalité professionnelle, classification, etc.

la formation professionnelle

La CFE-CGC Métallurgie Lorraine s’implique constamment à définir une politique de formation qui permet, par la pertinence de ses actions, d’augmenter de façon significative l’attractivité de la branche Métallurgie en Lorraine et de faire face aux évolutions tant technologiques qu’économiques. Elle défend l’articulation de la formation professionnelle à travers trois piliers : le plan de formation de l’entreprise (décidé par l’employeur après consultation des instances), le plan de développement concerté (entre l’employeur et le salarié) et le congé individuel de formation (décidé par le salarié). La CFE-CGC Métallurgie Lorraine revendique et défend la validation des acquis de l’expérience et la reconnaissance du rôle de l’encadrement dans tout processus de formation.

la protection sociale

Depuis toujours, la  CFE-CGC Métallurgie Lorraine est attachée à la pérennité et à l’indépendance des régimes complémentaires AGIRC et ARRCO gérés dès leur création dans le cadre d’un vrai paritarisme.

Concernant la prévoyance, elle défend l’accès de tous les salariés à des produits performants à travers un conseil averti et éclairé vers ses militants lors des négociations d’entreprise et participe activement à la gestion des Institutions Paritaires.


Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page