Syndicat CFE-CGC | Métallurgie Lorraine

dimanche 22 juillet 2018
Accueil >> ACTUALITÉS >> Métallurgie Lorraine >> Actualité des sections >> Elections Norauto 2ème tour 2014 : la CFE-CGC confirme sa réussite

Elections Norauto 2ème tour 2014 : la CFE-CGC confirme sa réussite

18 sièges obtenus sur 26

Sur les 26 sièges « Cadres » et « Maîtrise » la CFE-CGC en obtient 18 (soit 62%) !

 

Resultats.gifAu 1er tour des élections des Comités d’entreprise (le 6 mars 2014), la CFE-CGC a fortement progressé et confirmé sa représentativité en démontrant qu’elle était et restait  de façon durable, la première organisation syndicale de l’Encadrement au sein de NORAUTO, puisqu’elle a obtenu 68,81%(contre 57,2% en mars 2010) des suffrages exprimés (tous établissements confondus) dans les collèges « cadres » et  « agents de maîtrise ». À noter que les 4 candidats cadres et agents de maîtrise présentés par la CFE-CGC dans la Région Nord et les 4 candidats agents de maîtrise des Services Centraux, ont tous été brillamment réélus ! Un score de 8 candidats élus sur 26 dès le premier tour, c’était déjà un début prometteur et un encouragement pour la CFE-CGC !

vote-copie-1.jpgAu 2ème tour (7 avril 2014), nécessaire dans les collèges et établissements où le quorum n’avait pu être atteint le 6 mars, l’objectif de la CFE-CGC était de faire élire au moins 10 de ses candidats dans les établissements : « Paris Normandie » (2 cadres + 1 agent de maîtrise), « Est » (1 cadre et 1 agent de maîtrise), « Ouest » (1 cadre et 1 agent de maîtrise), et « Services Centraux » (3 cadres).

Au final, la CFE-CGC emporte 18 sièges sur 26 (cadres et agents de maîtrise) dans l’ensemble des cinq Comités d’Etablissement de NORAUTO.

 

lire la suite…

à voir également

Concrétisation et signature CFE-CGC d’un accord intergénérationnel chez Norauto

En tournage d’une vidéo Norauto pour expliciter et promouvoir l’accord intergénérationnel concrétisé avec l’équipe de …

Retour aux 39 heures chez Smart : « un oui majoritaire des salariés, mais un risque de clivage »

Les 800 salariés de Smart France à Hambach ont apporté une réponse contrastée à la …