Syndicat CFE-CGC | Métallurgie Lorraine

dimanche 24 mars 2019
Accueil >> ACTUALITÉS >> Métallurgie Lorraine >> Mise en place du CSE chez Smart France avec de beaux résultats pour la CFE-CGC

Mise en place du CSE chez Smart France avec de beaux résultats pour la CFE-CGC

 

« Le tout premier Comité Social et Economique (CSE) unique, issu de la nouvelle loi Travail (Ordonnances Macron), s’est tenu mardi chez smart France sous la présidence de Serge Siebert, président-directeur-général.

La composition de ce CSE a été confirmée au terme des élections professionnelles qui se sont tenues dans l’entreprise fin janvier. Celles-ci ont enregistré un taux de participation élevé puisqu’il s’établit à 89,54 %.

A l’issue de ces élections réalisées entièrement par vote électronique, la CGT a conforté son rang de première organisation syndicale en obtenant 29,73 % des suffrages (201 voix) mais elle est en recul. La CFE-CGC se hisse de très peu au second rang avec 19,97 % (135 voix) juste devant la CFTC qui obtient 19,38 % (131 voix). La CFE-CGC est le premier syndicat catégoriel avec 46,88 %. La CFDT arrive en quatrième position avec 17,16 % (116 voix) devant la jeune section FO qui récolte 13,76 % (93 voix).

Avec 20 élus titulaires et 20 suppléants, la répartition au sein du CSE est la suivante : 6 pour la CGT, 4 pour la CFE-CGC, 4 pour la CFTC, 3 pour la CFDT et 3 pour FO.

Contrairement au précédent comité central d’entreprise, ce sont désormais cinq organisations syndicales qui siègent contre quatre auparavant puisque la section Force ouvrière a été créée. Trois collèges siègent désormais à savoir celui des employés-ouvriers-techniciens, celui des techniciens-agents de maîtrise et assimilés- employés, celui des ingénieurs et cadres.

Avec la création d’un CSE, c’est une petite révolution chez smart France. Depuis 2006, l’entreprise fonctionnait avec des instances représentatives distinctes : un comité d’établissement, un CHSCT et des réunions de délégués du personnel dédiés à l’atelier peinture (Paintshop smart) d’une part, et la même organisation pour la partie montage final et services supports. Cette structure sociale imposait aussi un comité central d’entreprise (CCE) qui n’existe plus du coup.

Aujourd’hui, toutes ces instances ont fusionné au sein du CSE tout en maintenant un comité d’hygiène et de sécurité pour l’atelier peinture et un autre pour le montage final, même si la nature de leurs activités est différente.

Cette nouvelle organisation des instances sociales chez smart France devrait accélérer les processus de décision pour la mise en place des nouveaux projets de l’entreprise et permettre une collaboration améliorée entre les syndicats et la direction. »

 

Source : Le Républicain Lorrain, édition du 17/02/2019

 

à voir également

Planning des formations syndicales 2019

L’Union Régionale Grand-Est organise des formations dans votre région. Pour en savoir plus, cliquez sur …

Accord CSE négocié et signé par la CFE-CGC : Norauto met la barre Haut !

Accord CSE : NORAUTO met la barre Haut Source : « Le Magazine CFE-CGC » édition de …